L'histoire de
brasserie Bavaria

Au moment où de plus en plus de petites brasseries disparaissaient, la famille Swinkels a su tenir bon en anticipant les changements du marché. C’est ainsi qu’en 1925, les frères Swinkels décidèrent de passer à la bière obtenue par fermentation basse (pils). Et ce, malgré le fait qu’à l’époque, c’était surtout la fermentation haute qui était populaire. Ce fut un jalon dans l’histoire de la brasserie, qui se préparait pour l’avenir.

 

Une qualité constante

Pour toujours avoir la garantie de la meilleure qualité, la brasserie Bavaria ouvrit sa propre malterie en 1934. En outre, depuis le début des années 1990, la brasserie Bavaria dispose également de sa propre source d’eau minérale naturelle. Cette source, combinée à la malterie, permet une gestion propre de presque toute la chaîne de production. La brasserie est ainsi assurée de la qualité constante de ses bières.

 

Innovations variées

Au fil des années, la brasserie Bavaria a réussi à se positionner en tant que leader dans plusieurs marchés de niche, grâce à divers lancements de produits. En tant que première brasserie à avoir commercialisé une bière entièrement sans alcool, Bavaria occupe une position solide aux Pays-Bas, mais aussi dans d’autres parties du monde. Ainsi, la brasserie Bavaria a par exemple exporté la première bière sans alcool au Moyen Orient en 1978. Notamment en raison du contexte religieux dans cette région. La méthode brassicole utilisée par Bavaria pour ses bières sans alcool est encore aujourd’hui unique au monde. En 2010, Bavaria a lancé la première bière blanche sans alcool sur le marché néerlandais, faisant souffler un vent nouveau sur ce marché alors stagnant.

Depuis 2007, la brasserie Bavaria est dirigée par la 7e génération de Swinkels. Ce changement de génération a été marqué par le lancement de la pils supérieure Swinkels’.